02 juin 2016- avancement du chantier CNTS_lg1


Que d'eau, que d'eau !

Cela ne surprendra personne, notre chantier de Châteauroux-Déols est partiellement sous les eaux, comme une grande partie de la région Centre et de la région Île-de-France.
Les photos et la vidéo ci-contre vous le montreront mieux que tout commentaire (vues prises le 2 juin).

Chantier_CNTS_-_L_emprise_au_sol_des_futurs_stands_10-25-50_m_2_juin_2016_-_IMG_2313.jpg

De fait, les pluies incessantes et les inondations qu'elles ont provoquées ont contraint la Sogéa à arrêter provisoirement les travaux. D'ailleurs, certains de leurs engins et de leurs camions ont été réquisitionnés pour dégager l'autoroute A10 aux abords d'Orléans.


Comme nous l'a expliqué Frédéric BARNOUD, directeur de l'agence Sogéa de Tours, le retard ainsi provoqué ne remettra pas en cause la date de fin du chantier prévue en juin 2017, d'autant qu'un maximum de mesures ont déjà été prises pour relancer les travaux rapidement, notamment l'installation de pompes pour assécher les fondations au rythme d'environ 1 000 m3 par heure.

Légende : 2016-CNTS Phase I - 02 juin

Le chantier de construction du CNTS sous les eaux



Pendant que les travaux opératifs marquent une pause, les travaux spéculatifs continuent. La première réunion de chantier bimensuelle de juin a notamment permis de préciser avec tous les intervenants une configuration idéale pour le stand « Finale ».




Prévu pour être intégré dans l'un des deux hangars Bessoneau présents sur le site, ce stand pourra accueillir à terme les finales des compétitions ISSF « Cible » à 10, 25 et 50 mètres ainsi que celles d'arbalète. Il sera intégralement équipé en cibles électroniques et, outre les installations habituelles, il disposera d'une tribune de 400 Places assises et d'équipement modernes de retransmission des images (écran géant, caméras motorisées, câblage TV etc.).

Vue_vers_le_nord_du_chantier_CNTS_-_2_juin_2016_-_IMG_2320.jpg

D'autre part, parmi les nombreuses facettes du futur CNTS, l'équipe fédérale travaille actuellement sur un projet de Musée du Tir Sportif. Ce lieu de mémoire consacré aux compétiteurs, aux palmarès et aux équipements sera destiné tout à la fois aux licenciés et au grand public.

Hébergé dans un des bâtiments militaires qui subsistent, alimenté en objets et en documents par nos ligues et par nos clubs, il sera une formidable vitrine pour nos tireurs en même temps qu'un excellent outil pédagogique pour les jeunes et pour les moins jeunes.


©FFTir





_lg1