1e Jeux Européens 2015

du 14 au 23 juin 2015 Bakou (Azerbaïdjan)

ReportageRésultats



EN UNE Jeux Européens 2015 - Actualités & Résultats


1908287_872219069514353_8433866608781284719_n.jpg

  Retrouvez la présentation complète de cette compétition en cliquant sur le logo ci-dessus
ou suivez la compétition sur les différents sites officiels ci-dessous :

10404082_848505661885694_5361156165208239444_n.png
fftir 2015-06-09 a? 14.02.30.jpg

Twitter.jpeg
Facebook.jpg
article_GooglePlus2.jpg
04812414-photo-instagram-logo.jpg
YouTube-Logo.png
CNOSF_LABEL_FEDERATION_MEMBRE_QUADRI_EXE 2.jpg

96341521LEQUIPE21.jpg

Suivez les résultats sur le site officiel de la compétition :

fftir 2015-06-08 a? 20.39.12.jpg

RÉSULTATS

Cliquez sur les podiums pour retrouver le détail du palmarès officiel

"Team Event" Skeet Olympique

La France décroche également une médaille de bronze pour notre plus grand plaisir !

Cette nouvelle épreuve, qui se développe au niveau mondial, se tire en binôme mixte.
Anthony TERRAS et Lucie ANASTASSIOU composaient le duo tricolore.

IMG_6468 2.jpg

Carabine 3x40 Hommes

  Valérian SAUVEPLANE remporte la médaille d'or et le 9e quota olympique pour la France !!

fftir 2015-06-21 a? 10.28.35.jpg
Les conditions rencontrées à Bakou ce matin sur le pas de tir étaient très difficiles, chaleur lourde et vent par rafale, tourbillonnant sur les tireurs. Sans oublier l'objectif « quota » !
Nos mousquetaires étaient Cyril GRAF, 4e à Londres et Valérian SAUVEPLANE, 2e au championnat d'Europe en 2013 et 3e à la coupe du monde de Pékin en 2014.

Qualifications : L'accès à la finale se joue à 1152 (!) et c'est le suisse Jan LOCHBIHLER qui y accède en 8e position, battant Nazar LOUGINETS (RUS) aux mouches. Tout en tête, il y a Vitali BUBNOVICH (BLR) avec 1160. Voici bien longtemps que la qualification à une finale ne s'est pas jouée aussi bas, à savoir 1162 à Milan et peut-être une coupe du monde à Zagreb...
Valérian SAUVEPLANE, avec 1155 en fait partie (393-395-367) tandis que Cyril GRAFF, comme Rajmond DEBEVEC (SLO) et de nombreux autres, a eu beaucoup de difficultés. Il a tiré 1130 (380-389-361) et se classe 30e.

Finale : Après le genou, Valérian est mal en point car ses 5 premiers coups à genou ont été très douloureux, lui qui avait le meilleur score dans cette position lors des qualifications. Il replace son arme mais cela ne s'améliore pas beaucoup, ses concurrents, pour la plupart, tirent bien. Après le couché (soit 30 coups) Val est... dernier, 5 points derrière le premier ! Mais il a encore des ressources : il plante cinq « dix » pour commencer, puis une belle 2e série. Ouf ! Pas de « cut », bien au contraire. Il s'approche de la 4e place. Il n'enchaîne plus que des 10 et des 9 et se retrouve en tête au 43e coup, ne laissant aucune chance à ceux qui étaient encore en course. Avant le dernier tir, il a 2,2 points d'avance et, cerise sur le gâteau, il nous gratifie encore d'un 9,3. Il devient intouchable ! Il est premier et remporte un nouveau quota, après celui d'Alexis RAYNAUD.

C'est une belle journée... Bravo et merci ! Val, tu nous as fait transpirer (presque autant que toi) et tu nous as fait vivre des moments très forts. Maintenant, tu t'es prouvé que tu savais faire, mais il faut juste que tu y croies jusqu'au bout. A nous tous, mais surtout à toi-même, tu as prouvé que ton « debout » tient la route ! Même l'autre jour, à Munich, il ne manquait que ce que tu as su mettre en place lors de cette finale - pourtant mal débutée - que tu devras repasser dans ta tête.

Revivez ce grand moment :
youtube .jpg

IMG_6417.jpg IMG_6420.jpg

Pistolet VItesse Hommes

Encore un finale pour la France avec de « gros bras » dans les 6 finalistes ! Fabrice DAUMAL, 1er à la coupe du monde en 2010 et 8e au championnat du monde en 2014, obtient un bon 583. Il entre donc en finale. Clément BESSAGUET, 5e à la coupe du monde 2014, 9e en 2015 et 1er Europe junior en 2011, avec 581, reste au plus près de celle-ci et doit se contenter d'une 7e place.

La première série de tirs ne réussit pas à Fabrice et restera pour lui un trop grand handicap. Le « final » respecte la hiérarchie, qui est pourtant là pour être bousculée :
  1. Christian REITZ (GER) - 33
  2. Alexei KLIMOV (RUS) - 29
  3. Oliver GEIS (GER) - 27
  4. Jorge LLAMES (ESP) - 20
  5. Roman BONDARUK (UKR) - 11
  6. Fabrice DAUMAL - 7
Il y a eu shoot-off entre Alexei et Oliver pour le bronze. Avec Jean QUIQUAMPOIX, qui a déjà un quota, la VO a quelques belles années devant elle.

Skeet Olympique Hommes

fftir 2015-06-21 a? 12.42.17.jpg
Anthony TERRAS sort premier des qualifications avec 124, avec 1 plateau d'avance alors qu'Éric DELAUNAY termine 18e à 119.
Un fort vent chaud souffle par rafale sur le stand. Anthony débute en premier la demi-finale et manque un plateau, ce qui le met en doute. A l'issue des 16 coups, il se trouve malheureusement en 6e position.
Valerio LUCHINI (ITA) remporte l'Or, le jeune suédois Stefan NILSON est 2e et se trouve avec un quota en poche et Marko KEMPPAINEN (FIN) complète le podium.

Skeet Olympique Femmes

Compétition intéressante car à l'issue des qualifications, des barrages ont été nécessaires pour départager les compétitrices pour l'accès à la finale. Quatre étaient à égalité à 71, pour 2 places seulement ! Parmi elles Christina WENZEL (GER) et Andri ELEFTHERIOU (CHY) qui finiront d'ailleurs par entrer dans les 6 finalistes. A l'issue des demi-finales, WENZEL et ELEFTHERIOU ont été classées 5e et 6e.

Lors de la finale pour le bronze, l'italienne CAINERO domina la slovaque BARTEKOVA, toutes deux médaillées olympiques ! La finale pour l'or dura longtemps, car Amber HILL (GBR) et Diana BACOSI (ITA) arrivèrent à égalité après les 16 plateaux, avec 15 touchés chacune. Le shoot-off, selon la formule de la « mort subite », se tira sur les postes 3, 4 puis 5 et retour au 3...., avec exclusivement des doublés. Elles brûlèrent chacune 30 cartouches, avec 1 seul faute !!!
Finalement, prime fût accordée à la jeunesse, car c'est Amber, 17 ans et demi, qui eut Diana à l'usure ! Amber HILL n'a aucun palmarès « Junior », mais avait déjà participé à deux championnats du monde avec les femmes, se classant 5 et 8e. Notre française, Lucie ANASTASSIOU cassa 68 plateaux et se classa 12e. Ce score est dans le haut de sa fourchette actuelle, hormis celui de la coupe du Monde de AL AIN au cours de laquelle elle avait obtenu 69/75, ce qui doit être son record au cours d'une compétition majeure.

Pistolet 25 m Femmes

Ce matin, les filles ont tiré la partie « vitesse » de leur épreuve de qualification, à savoir 30 coups en 6 séries de 5 tirs : chaque coup devant être tiré en 3" ou moins, avec une récupération de 7", bras à 45 °. Au signal lumineux vert, elles montent le bras et appuient sur la queue de détente... les 8 premières entrent en finale. A l'arrivée, elles obtiennent :
  • Céline GOBERVILLE - 9e place: 292 + 286 = 578
  • Stéphanie TIRODE - 21e place: 289 + 284 = 573
et sont classées en deçà du niveau espéré. Pour les médailles, nous avons : 1. Heidi DIETHELM GERBER (SUI) 2. Antoaneta BONEVA (BUL) 3. Monika KARSCH (GER) La compagne du champion de FO Alexey ALIPOV, Yuliya ALIPOVA (RUS), se classe 4e. A noter que quelques grandes championnes commencent à fatiguer. Elles n'ont pas réussi à accéder à la finale : Jasna SEKARIC (SRB), Maria GROZDEVA (BUL), Nino SALUKVADZE (GEO). A elles trois, elles totalisent 13 médailles olympiques dont 5 titres !

Pistolet 50 m Hommes

fftir 2015-06-20 a? 09.14.25.jpg
Nous avons assisté à une belle finale dans laquelle sont arrivés dans l'ordre Damir MIKEC (SRB), Pavol KOPP (SVK) et Abdullah Omer ALIMOGLU (TUR). A remarquer l'absence des russes, éliminés au barrage pour l'accès à la finale qui s'est jouée à 554, ainsi que celle de Joa COSTA (POR) et de quelques autres.

Le vainqueur avait déjà obtenu le meilleur score des qualifications (567) comme Oleg OMELCHUCH (UKR) d'ailleurs. Nos français engagés : Mathieu PERIE tire 550 et se classe 15e, Antoine ADAMUS termine à 515 et est 30e.

Carabine 3x20 Femmes

Laurence BRIZE remporte la médaille d'argent et le 8e quota olympique pour la France !!

Les premiers mots de Laurence pour la FFTir : " Redevenir compétitrice à ces Jeux Européens était déjà une victoire en soi. Étant donné mon manque de physique, pour retrouver toute ma tonicité, la tête devait compenser. J'ai donc fait mon maximum sur chaque balle avec les moyens que j'avais à disposition, sans me poser trop de questions... J'étais simplement dans l'action. Ce n'est véritablement qu'à la fin de la finale que j'ai pu apprécier ce que je venais de réaliser. J'ai une forte pensée pour mon fils,
Enzo, et pour les personnes qui m'ont toujours fait confiance et toujours cru en moi ! "


46791_12-MD-HD.jpg
Bravo Laurence et mille fois merci ! Les jours se suivent, mais... ne se ressemblent guère ! Quota et Argent ou Argent et quota ? A toi de choisir ta formule, mais tu dois pencher pour la première...
Comment ce bonheur s'est-il construit ? Une belle qualification avec 580 (196 + 197 + 187) qui te place en 6e position, avec PEJCIC, Ivana MAKSIMOVIC, SENA, LESKYV, ARSOVIC et quelques autres derrière elles. En ligne de mire, Petra ZUBLASING (589), Beata GAUSS (586), Natalia KALNYSH, de très sérieuses concurrentes. Autour d'elles en finale, les filles ont des scores de 580 et 579. Selon nos informateurs sur place à Bakou, la météo est au beau fixe, il fait une chaleur pesante, un peu de vent et de mirages, sans oublier un soupçon de contre-jour pour pimenter le tout. Bref, le cocktail idéal pour s'amuser ! Avant d'aborder la finale, rappelons que Judith GOMEZ a obtenu 563 points et se classe 31e.

Faut-il préciser aux connaisseurs que cinq des filles présentes en finale détenaient déjà un quota ? A l'issue du genou (151,9), Laurence est bien dans la course, mais si Petra et Jennifer ont un peu d'avance, Barbara a eu une première série douloureuse. Après le couché, la française conforte sa situation dans un groupe de cinq. Seule Petra a réussi à se détacher. Beate et Natallia sont bien déjà derrière, mais méfiance, car Beate peut être redoutable au debout. Les 10 coups debout sont fatals à Jennifer et à Natallia qui n'arrivent pas à recoller au peloton. Ces deux tireuses sont donc éliminées. A noter que les 10 coups de Laurence comptabilisent 99,7 (le meilleur total après Petra) elle a maintenant 2,2 points d'avance sur celle qui la suit. Première très bonne nouvelle, puisque Jennifer ne détient pas de quota. Les tirs suivants de Laurence (10,1 - 9,6 - 10,2 - 10,4) ne laissent aucune chance aux suivantes, qui sont éliminées les unes après les autres.

Après la sortie de Petra LUSTENBERGER (6e), le quota est assuré. Nous sommes maintenant au dernier tir, avec mission quasi-impossible pour Laurence, sauf si Petra nous la joue à la « Emmons 2004 » avec un ultime tir sur la cible du voisin. Un dernier coup à 10,3 pour signer le nouveau record du monde de finale établi par Petra ZUBLASING, avec 464,7 contre 463,3 à Fort Benning WC 2015 par l'ancienne détentrice Jing CHNANG (CHN). Laurence signe son record personnel en finale à 454,6.

Allors, Laurence, Argent et quota ou quota et Argent ? Quel que soit ton choix, bravo encore !



Double Trap Hommes

fftir 2015-06-19 a? 14.45.48.jpg

"Team Event" Fosse Olympique

Les qualifications de ce matin, qui se tiraient à deux coups par plateau, nous avaient emplis d'espoir. Marquant 91/100, Carole CORMENIER et Antonin DESERT entraient en finale avec une deuxième place extraordinaire, juste derrière l'équipe slovaque (94). Sur le papier pourtant, les autres équipes en lice étaient plus titrées. Pour la Russie, par exemple, Alexey ALIPOV était premier en individuel et Elena TKACH troisième. C'est bien simple, les français étaient les seuls à ne pas détenir de podium individuel à des compétitions majeures (JO, Monde, Europe).

Après la qualification, les 6 équipes furent réparties en 2 poules de 3 ; une seule cartouche par plateau fût autorisée, 10 coups par tireur dans chaque 1/2 finale puis élimination de la 3ème équipe, les 2 paires restantes tirèrent encore 5 cartouches par sportif. Les premiers de chaque 1/2 finale se battirent pour l'or, les deuxièmes pour le bronze, avec 15 plateaux par tireurs. Remarquons au passage la très belle remontée quasi miraculeuse des russes, alors qu'ils étaient encore menés de 2 plateaux par San Marin quatre coups avant la fin de leur 1/2 finale. Slovénie (1er), Russie (2e) et San Marin (3e) accédèrent au podium. L'Espagne fût 4e, battue au shoot-off par SMR, suivie par l'Italie (5e) et la France (6e).

Carabine 60bc Hommes


Valérian SAUVEPLANE et Alexis RAYNAUD n'ont pas eu de chance. Sur le pas de tir à 50 m de Bakou, certains postes étaient plus soumis au vent et les leurs en faisaient partie. Valérian réalisa malgré cela 616,0 points, comme l'estonien Meelis KIISK, mais le partage sur la dernière série lui fût défavorable (102,4 contre 103,7). L'estonien entra en finale et Valérian hérita de la 9e place et Alexis à la 18ème avec 613,6. Les autres compétiteurs de la finale étaient cependant de sérieux clients, parmi lesquels le redoutable bielorusse Sergei MARTYNOV, Marco DE NICOLO, Henri JUNGHAENEL (GER) et l'israëlien Guy STARIK.

La médaille d'or et le quota furent gagnés par Henri JUNGHAENEL (GER) et l'argent fût attribué à Marco de NICOLO (ITA), seul compétiteur de la finale déjà quoté. Une faiblesse relative et momentanée du grand MARTYNOV vers la fin le relégua en troisième place.

Pistolet 10 m Hommes


Avec 575, Mathieu PERIÉ tira légèrement dans le bas de sa fourchette actuelle de performance, ce qui lui valut le 17e rang tandis que le jeune Antoine ADAMUS (21 ans) se classait 31e avec 564. L'accès à la finale se fit à 579.

Ici, pas de surprise notable : le serbe Damir MIKEC (31 ans), champion du monde et spécialiste du Pistolet libre gagna la médaille d'or tandis que le vétéran portugais Joao COSTA (51 ans !), double champion à la coupe du monde Munich obtint l'argent. Juraj TUZINSKY (SVK) signa une de ses meilleures performances et s'adjugea la troisième place.

Fosse Olympique Hommes

Antonin DESERT remplit son contrat avec de belles séries de tirs et réalisa, avec un score de 121, sa meilleure performance et place à ce jour dans un contexte international aussi relevé. Il resta toutefois à la porte de la finale dont l'accès se fit 1 plateau au-dessus. Cette finale fût de toute beauté, avec ses moments d'espoir et ses retournements de situation. Six tireurs d'importance y participaient : Alexey ALIPOV (RUS), 2 médailles olympiques dont une en or, Giovanni PELLIELO (ITA), le doyen (45 ans) avec 3 médailles olympiques, Erik VARGA (SVK), champion du monde en titre, Edward LING (GBR), le plus jeune (32 ans) son dauphin ainsi que Manuel MANCINI (SMR) et Jesus SERRANO (ESP). Trois d'entre eux détenaient déjà des sésames olympiques. Notons au passage la lente maturation du britannique LING, qui avait été champion d'Europe en 2001 et champion du monde en 2002 en catégorie junior.

La demi-finale, où VARGA termina premier et LING quatrième, nécessita aussi un joli barrage pour départager ALIPOV et PELLIELO. Giovanni craqua au 8ème plateau. Pour l'Or, le duel ALIPOV/VARGA fût le moment le plus exceptionnel. La roublardise du russe apparut encore une fois au grand jour et il finit obtenir la première place et le quota. PELLIELO s'octroya la troisième marche du podium, tout en ayant eu un moment de fort doute vers la fin des 15 cartouches. Voyez ou revoyez les meilleurs moments de cette finale en replay sur L'ÉQUIPE 21, avec les commentaires de David DIETZ et de Michel BURY, l'expert de la FFTir.

Pistolet 10 m Femmes

Céline GOBERVILLE, dont les performances étaient assez moyennes depuis mi-2014, avait assez bien commencé lors des qualifications ce matin. Ses séries se sont toutefois effritées ensuite et elle a fini à la 13e place. Stéphanie TIRODE, qui n'est pas une spécialiste du 10 m, a, quant à elle, obtenu la 24e place.

Parmi les finalistes, il n'y avait que deux détentrices de quotas, Olena KOSTEVYCH (UKR) et Sonia FRANQUET (ESP), ce qui est relativement peu à ce niveau de la compétition. Par ailleurs, l'âge des compétitrices, situé entre 27 et 47 ans, témoigne d'un faible renouvellement des talents dans cette discipline. Le podium accueillit finalement Zorana ARUNOVIC (Or), qui ne reçut pas de quota car la Serbie en possédait déjà deux dans cette épreuve, Sonia FRANQUET (Argent), déjà dotée et Viktoria CHAIKA (BLR), désormais coiffée de longs cheveux bruns (blonds et courts auparavant !), qui s'adjugea le quota avec sa 3ème place.

Carabine 10 m Hommes



Deux tireurs de l'Équipe de France étaient engagés : Pierre-Edmond PIASECKI, qui était 6e aux JO de Londres en 2012 et qui a évolué entre le 10e et le 15e rang mondial, et Alexis RAYNAUD, qui a déjà obtenu un quota à Munich il y a 15 jours, grâce à une 4e place au 3x40. Nos deux français ont curieusement obtenu le même score au dixième près (621,7 Pts) ce qui les a positionné au 20e et 21e. Ils sont ainsi, tout comme le champion olympique roumain Alin George Moldoveanu, en position d'attente pour les coupes du monde ou les championnats d'Europe.

L'accès à la finale s'est fait au score de 625,9. Les concurrents étaient l'incontournable Niccolo CAMPRIANI (ITA), vice-champion olympique à 10 m et champion olympique 3 positions ainsi que trois autres tireurs quotés : le vétéran Vitali BUBNOVICH - 41 ans (BLR), Sergey KRUGLOV (RUS) et Oleh TSARKOV (UKR). Parmi les moins de 21 ans, on remarquait Hrachik BABAYAN (ARM), Michael JANKER (GER) et Serhiy KULISH (UKR).

Au début de cette finale, CAMPRIANI et JANKER étaient les deux derniers. L'expérience de CAMPRIANI lui a permis de remonter peu à peu. Le jeune BABAYAN, malgré ses grandes qualités, fit l'expérience inverse avec un bon début, puis une redescente qui ne lui permit pas d'aller jusqu'au podium. A l'issue du 18e plomb, CAMPRIANI ne dépassait BUBNOVICH que de 0,9 points. Les 19e coup des deux adversaires furent également fautifs (9,9 pour le belarusse et 10,1 pour l'italien). L'avance confortable obtenue par le champion italien fût toutefois insuffisante. Au 20e et dernier tir, puisque BUBNOVICH tira le premier un 10,4 qui déclencha les applaudissements du public. CAMPRIANI se précipita et tira un 9,1 catastrophique à son niveau et à ce stade de la compétition. Ce mauvais score lui couta la médaille d'or qui revint donc à BUBNOVICH (scores arrêtés à 206,4 - 206,6) Le compétiteur qui repartit avec le plus large sourire fût sans conteste l'israëlien Serey RICHTER qui emporta, grâce à sa meilleure performance de l'année, la médaille de bronze et un quota. Voyez ou revoyez l'intégralité de cette finale en replay sur L'ÉQUIPE 21, avec les commentaires de David DIETZ et de Michel BURY, l'expert de la FFTir

Carabine 10 m Femmes



Une seule française était engagée, la jeune Judith GOMEZ, actuellement dans sa 17e année. Malgré un léger passage à vide durant la 3e série, celle-ci justifia la confiance mise en elle par la DTN avec une bonne fin d'épreuve et un score de105. Elle était très proche de la finale et se forge pour les prochaines compétitions.

Le podium revint finalement à Andrea ARSOVIC (SRB), Sarah HORNUNG (SUI) et Barbara ENGLEDER (GER). Rappelons que la suissesse avait gagné les les JO de la jeunesse à Nanjing à 19 ans. Snjezana PEJCIC est restée au pied du podium, tout comme Ivana MAKSIMOVIC, dont le père fût lui-même champion olympique à 10 m.

Fosse Olympique Femmes



Deux françaises étaient engagées dans cette discipline, Marina SAUZET, vice-championne du monde en 2006 et Carole CORMENIER. L'accès à la finale se joua à 70. Marina échoua à 1 plateau tandis que Carole échoua à 3, les deux françaises encadrant la championne olympique sortante Jessica ROSSI (ITA).

Fatima GALVEZ (ESP) pointa en première position en fin de qualification mais aucune française n'accéda à la finale, bien que nous ayons espéré une dernière planche à 25 de Marina. Le podium rassembla donc trois athlètes bien connues : Fatima GALVEZ (ESP), Ariana PERILLI (SMR) et Elena TKACH (RUS).

PHOTOS

Légende : Jeux Européens 2015

© M.LASSALLE & BAKOU2015



Actualité

Toutes les compétitions