JO 2016 - Reportage

RIO2016accueilweb.jpg


Mercredi 3 août

Une grande partie de la délégation est arrivée au village olympique de Rio. Maintenant qu'ils sont bien installés, leur regard se tourne vers la compétition. Les journées d'entraînement s'enchaînent dans de bonnes conditions.

Tout semble réuni pour que la performance soit présente lors de ce grand rendez-vous comme en témoignent le Directeur Technique National (DTN), Gilles MULLER et son adjoint en charge des équipes de France, David ABIHSSIRA.

Jeudi 4 août

C'est lors d'une soirée dans les magnifiques installations de la "Sociedade Hipica Brasileira" au club France, que notre équipe olympique a été officiellement présentée aux journalistes. Qu'ils soient régionaux ou nationaux, les journalistes ont pu interviewer nos tireurs après un discours de présentation de Philippe CROCHARD, Président de la Fédération Française de Tir. C'est ensuite Gilles MULLER, le Directeur Technique National, qui a pris la parole pour présenter l'équipe et le staff technique au grand complet devant un parterre de journalistes réunis pour l'occasion.
RIO2016 prezIMG_3512.jpg
RIO2016 DTNIMG_3742.jpg
RIO2016 sceneIMG_3760.jpg
Ainsi, avant l'ouverture officielle de ces Jeux de la XXXIe olympiade, les athlètes sentent une certaine effervescence. Le passage au contrôle des armes et la sortie des tirages au sort des postes de tir, aujourd'hui, a déjà permis à nos tireurs de rentrer dans cette compétition.

Les jours de match approchent et tout le monde en profite pour affiner sur le pas de tir, lors des entraînements, les derniers réglages nécessaires à l'accomplissement de LA performance.

Il faut dire aussi qu'après la conférence de presse du tir, nous avons vu arriver le porte-drapeau de la délégation française. Teddy RINER s'est en effet lui aussi adonné à ce rituel entre sportifs et journalistes lors de la présentation des athlètes du judo. C'est ce qui fait le charme de cette compétition, un moment de partage et de convivialité, quelque soit la discipline pratiquée.
[Télécharger le slideshow complet (.zip)]


Vendredi 5 août

Les médias ont déjà largement relayé l'information : le président de la République a fait le voyage de Rio pour encourager les différentes équipes françaises qui participeront dès demain aux épreuves olympiques. Hier, jeudi 4 août, il a rendu une visite remarquée aux athlètes sur leur lieu de résidence, le Village olympique.

Aujourd'hui, c'est au tour du CNOSF de l'accueillir au Club France, lieu ouvert au public où se côtoieront durant trois semaines les athlètes, les membres des différentes fédérations olympiques, les partenaires et tous les fans et les amoureux de sport, brésiliens ou français. C'est au bord de la lagune de Rio, au sein des splendides installations de la société hippique brésilienne, que le Club France a été aménagé. C'est là que Denis MASSEGLIA, président du CNOSF, a accueilli François HOLLANDE devant une foule franco-brésilienne élégante et attentive.
RIO2016 IMG_3604.JPG
RIO2016 IMG_3571.JPG
Le porte-drapeau de la délégation française, Teddy RINER, était également présent ainsi que de nombreuses personnalités et journalistes. Le président de la République a rappelé toute l'admiration qu'il avait pour nos athlètes et toute la confiance qu'il plaçait en eux pour cette olympiade. Il a ensuite évoqué l'amitié franco-brésilienne en rappelant que ce séjour était son troisième voyage officiel dans ce pays. Il a enfin signalé - dans le contexte de la candidature de Paris à l'organisation des JO en 2024 - que les valeurs sportives étaient universelles, mais que nul ne pouvait à son avis les défendre et les faire rayonner mieux que notre capitale.

A l'issu de ce discours très applaudi, le chef de l'État a invité l'ensemble des présidents des fédérations sportives françaises à un déjeuner officiel auquel le président Philippe CROCHARD a bien entendu participé. Après avoir visité plusieurs stands et installations - s'attardant longuement sur le stand « Paris 2024 » - le président HOLLANDE a quitté le Club France pour pouvoir rejoindre le Maracana en début de soirée afin d'assister à une cérémonie d'ouverture des XXXIe Jeux Olympiques qui promet d'être grandiose.
Écoutez le podcast de l'interview du président hier sur RMC (en direct à 12h à Rio, 17h à paris)



Samedi 6 août

Pour cette première journée de compétition, notre délégation n'a aucun tireur présent sur les pas de tir. La première médaille de tir sportif de ces 31e Jeux Olympiques était un des objectifs prioritaires pour la délégation chinoise, mais la jeune américaine de 19 ans (23e mondiale), Virginia THRASHER, contrarie leurs plans. Elle a fait la différence après 10 coups pour une moyenne de 10,5 pour les 10 derniers plombs. Les chinoises complètent le podium.

Pour le pistolet 10 mètres, pas trop de surprises sur la liste des finalistes. En revanche l'ambiance est montée au fil des coups pour porter le local brésilen, Felipe Almeida WU, vers le podium olympique. Le vétéran vietnamien, Xuan Vinh HOANG, régulièrement sur les podiums des coupes du Monde depuis 2013, est champion olympique. La Chine ajoute une 3e médaille à son total avec le bronze pour Wei PANG.

Carabine 10 m Dames

RIO2016 001_AR40.jpg
  1. THRASHER Virginia - USA
  2. DU Li - CHN
  3. Yi Siling - CHN
Palmarès

Pistolet 10 m Hommes

RIO2016 001_AP60.jpg
  1. HOANG Xuan Vinh - VIE
  2. WU Felipe Almeida - BRA
  3. PANG Wei - CHN
Palmarès

DIMANCHE 7 AOUT

On le dit souvent. On se le répète et c'est tellement vrai : un match aux Jeux Olympiques n'est pas un match comme les autres. Aujourd'hui lors du match de qualification des féminines au pistolet 10 mètres les favorites Guo WENJUN (CHN), double championne olympique 2008 et 2012 et Olena KOSTEVYCH (UKR), championne olympique 2004 et numéro 1 mondiale sont littéralement passées à côté de leur tir. En tirant 378 toutes les deux, elles se retrouvent dans la seconde moitié du classement.

Mengxue ZHANG apporte le premier titre pour la Chine aux termes d'une finale très indécise où 6 tireuses ont tour-à-tour occupé la tête du classement. Les deux juniors de 20 ans, Vitalina BATSARASHKINA et Anna KORAKAKI remportent déjà leur première médaille olympique.

RIO2016 IMG_3959.jpg
Du côté de nos françaises, l'histoire de Londres en 2012 ne se répétera pas pour le moment. Après des débuts de match difficiles, Céline GOBERVILLE et Stéphanie TIRODE n'ont pu atteindre la finale olympique malgré leur ténacité. Il aura fallu attendre le dernier plomb de la future championne olympique Mengxue ZHANG (CHN) pour comprendre que Céline avec 383 et Stéphanie avec 381 ne pourront pas prétendre à une médaille aujourd'hui. Le score de 384 était nécessaire pour atteindre une finale olympique très ouverte.

Nous aurons néanmoins eu quelques satisfactions. Nos françaises ont retrouvé leur place dans le haut-niveau mondial. Elles ont toutes deux tiré des scores de grandes valeurs, compte tenu de l'enjeu et de la difficulté de cette compétition. S'il en est ainsi pour tous, nul doute que l'escarcelle de la délégation devrait se remplir très vite. Elles nous livrent leurs sentiments d'après match.
RIO2016 IMG_3935.jpg
RIO2016 IMG_3934.jpg
A la Fosse olympique, c'est l'Océanie qui a imposé sa domination dans des conditions très difficiles dû à un vent latéral important et inconstant. Après de nombreux podiums aux championnats du Monde et en coupe du Monde sans jamais monter sur la 1re marche, Catherine SKINNER remporte le titre olympique.

Pistolet 10 m Dames

RIO2016 001_AP40.jpg
  1. ZHANG Mengxue - CHN
  2. BATSARASHKINA Vitalina - RUE
  3. KORAKAKI Anna - GRE
     10. GOBERVILLE Céline
     13. TIRODE Stéphanie

Palmarès

Fosse Olympique Dames

RIO2016 002_TR75.jpg
  1. SKINNER Catherine - AUS
  2. ROONEY Natalie - NZL
  3. COGDELL Corey - USA

Palmarès

LUNDI 8 AOUT

Ce fut difficile. Nos deux carabiniers en lice aujourd'hui ont connu des moments éprouvants. Après un début de match moyen, il était presque déjà trop tard pour remonter sur les ténors de cette épreuve qui avaient pris le large. Imaginez-vous qu'à mi-match, après 30 coups, la moyenne des 8 premiers approchait 105,5 par série.

RIO2016 IMG_3999.jpg
RIO2016 IMG_4012.jpg

Valérian et Jérémy n'ont rien lâché. Ils se sont battus comme des diables pour essayer d'obtenir leur ticket d'entrée en finale mais leur motivation n'a pas suffit à les propulser dans le haut du classement. Relégués rapidement entre la 25e et la 30e place, ils n'ont pu revenir sur les meilleurs.

Niccolo CAMPRIANI, déjà en tête lors de la phase de qualification avec 630,2 remporte une superbe finale, riche en suspens et en émotion. Médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Londres en 2012 dans cette épreuve, Niccolo réussit aujourd'hui à rentrer dans l'histoire. Une très belle réussite pour ce tireur ô combien sympathique et généreux. Il s'en est fallu de peu contre l'Ukrainien KULISH. Ce dernier a connu une grosse frayeur lorsqu'il a dû être départagé au shoot-off avec l'Indien BINDRA pour la 4e place. Il a ensuite réussi à revenir sur l'Italien en sortant le Russe MASLENNIKOV mais Niccolo a tenu bon jusqu'au bout avec un 10,7 qui le propulse sur la plus haute marche du podium olympique.

RIO2016 023_AR60.jpg
RIO2016 016_AR60.jpg

L'équipe de France de tir repart de Déodoro ce soir encore les poches vides mais suivra avec attention demain le match de Mathilde Lamolle et Stéphanie Tirode, engagées sur l'épreuve du pistolet 25 mètres féminin.

Sur le pas de tir Plateau, peu de surprise dans la composition de la planche finale si ce n'est l'Égyptien KAMAR. Les Italiens sont logiquement bien représentés par FABBRIZI (vice-champion olympique) et PELLIELO (triple médaillé olympique). Pourtant c'est Josip GLASNOVIC qui ramène une nouvelle fois le titre de la Fosse à la Croatie comme en 2012 à Londres (Giovanni CERNOGORAZ).

Carabine 10 m Hommes

RIO2016 001_AR60.jpg
  1. CAMPRIANI Niccolo - ITA
  2. KULISH Serhiy - UKR
  3. MASLENNIKOV Vladimir - RUS
     26. SAUVEPLANE Valérian
     38. MONNIER Jérémy 

Palmarès

Fosse Olympique Hommes

RIO2016 027_TR125.jpg
  1. GLASNOVIC Josip - CRO
  2. PELLIELO Giovanni - ITA
  3. LING Edward - GBR
Palmarès

MARDI 9 AOUT

Ce 9 août au matin les pistolières entre sur le pas de tir 25 mètres pour leur dernière épreuve. Le tirage au sort a désigné Stéphanie TIRODE en première série et Mathilde LAMOLLE en seconde. Chaque groupe s'alternera pour tirer dans un premier temps les 30 coups de précision puis ensuite les 30 coups de vitesse.

RIO2016 IMG_4037.jpg
RIO2016 IMG_4048.jpg

Deux jours après le match 10 mètres, Stéphanie a dû se remobiliser et trouver les ressources nécessaires pour réaliser la performance qu'elle recherche. Après une première série de précision à 97 points sur 100, il était important de ne pas se faire distancer. Mais avec 94 en deuxième série et 97 lors de la troisième, Stéphanie savait qu'avec un total à 288 elle devait tirer une très belle phase de vitesse dans la deuxième partie de son match.

Lorsque Mathilde se présente sur le pas de tir, le clan français retient son souffle. Elle incarne la jeunesse présente sur ces jeux de Rio avec Jean QUIQUAMPOIX (vitesse olympique) et Alexis RAYNAUD (3 positions hommes). Entamant son match difficilement avec une série à 93, elle s'est bien ressaisie en réalisant un très beau 99. La dernière série totalisant 95 points, Mathilde devra elle-aussi montrer tout son talent lors de la phase de vitesse.

Tout le monde y croit lorsque Stéphanie reprend ses tirs et réalise une première série de vitesse à 99. Mais avec 92 en deuxième, tous les espoirs de finale sont alors anéantis. Elle termine par 94, pour un total de 573 qui l'amènera au classement général à la 26e place une fois tous les tirs terminés pour les deux groupes.

Mathilde début également sa première série de vitesse en réalisant un superbe 99, enchaîne avec 95 et une passe à 49. Elle se prépare alors pour sa dernière passe de 5 coups. Elle tire deux 10 mais lorsqu'elle monte le bras pour tirer sa troisième cartouche, le coup ne part pas. Comme indiqué dans le règlement, de son bras libre, elle interpelle l'arbitre sans lâcher l'arme. Lors de son intervention, l'arbitre saisit l'arme, la dirige vers la cible et là, malheureusement pour Mathilde, le coup part. Dès lors, le match est fini, l'incident étant déclaré imputable au tireur. Avec 20 points déjà perdus à ce stade, elle ne pouvait plus prétendre faire partie des 8 premières et obtenir un ticket d'entrée pour la finale. C'est une réelle déception pour sa première qualification aux Jeux Olympiques. Rien n'est plus difficile que de ne pouvoir terminer ce match auquel elle avait tant rêvé.

En finale, la grecque Anna KORAKAKI, déjà médaillée de bronze à 10 mètres, a devancé ses adversaires au prix d'un très beau suspense. Après avoir mené la phase éliminatoire de cette finale, elle rencontre Monika KARSCH pour la grande finale déterminante pour la médaille d'or. Alors qu'elle était menée 6 à 0, l'Allemande revient à 6-6 avant la dernière série. Anna restera cependant la meilleure aujourd'hui et par 4 touches a remporté ce duel 8-6 et devient championne olympique. La médaille de bronze s'était jouée quelques minutes plus tôt entre la Chinoise numéro 1 mondiale Jinging ZHANG et Heidi DIETHELM GERBER. C'est finalement la Suissesse qui complète un podium totalement européen en gagnant la manche de finale.

RIO2016 008_SP.jpg
RIO2016 020_SP.jpg

Pistolet 25 m Dames

RIO2016 001_SP.jpg
  1. KORAKAKI Anna - GRE
  2. KARSCH Monika - GER
  3. DIETHELM GERBER Heidi - SUI
     26. TIRODE Stéphanie
     39. LAMOLLE Mathilde (DNF) 

Palmarès

MERCREDI 10 AOUT

Aujourd'hui aucun français ne concoure au stand olympique de Rio, l'occasion pour nous de faire un zoom sur une place importante du sport olympique français, le Club France.

C'est le lieu où se retrouvent tous les français présents à Rio durant les JO ainsi que leurs amis brésiliens francophones et francophiles. C'est tout à la fois un lieu de détente ou de fête pour les athlètes, les entraîneurs et les personnels des différentes fédérations sportives, une plateforme où les médias réalisent leurs interviews et où les partenaires accueillent leurs contacts et une Fan Zone pour les supporters qui peuvent suivre les compétitions majeures sur écran géant. Les plus chanceux peuvent occasionnellement obtenir de leurs idoles un autographe ou un selfie, car le Club France est aussi le point de passage obligé des personnalités sportives, politiques ou médiatiques venues au Brésil pour participer ou tout simplement pour assister aux différentes épreuves.

A Rio, le Club France est installé au bord de la lagune, dans le club house et les manèges de la Société hippique brésilienne. En plus des studios des trois médias qui retransmettront les épreuves, France Télévision, Canal + et RMC, des stands des partenaires officiels, on y trouve le stand de Paris 2024 et toute une zone de restauration et de détente. Sur l'immense terrain devant le club house, habituellement réservé aux performances équestres, de nombreuses animations réjouissent petits et grands : tir à la carabine laser (et oui !), mini-tennis de plage, escalade, volley-ball, basket-ball, ping-pong etc. Nous avons même assisté cet après-midi à un match amical mais néanmoins très disputé entre une équipe de jeunes filles venues de Pierrefitte (Seine-Saint-Denis) et une formation brésilienne...

Sur le pas de tir pistolet 50 mètres peu de surprises. Les favoris de l'épreuve pistolet ne manque pas le rendez-vous et Jongoh JIN marque l'histoire olympique en remportant son troisième titre dans cette épreuve. Après avoir dominé le match de qualification, Jongoh ne tremble pas en finale (malgré un 9,6 au dixième tir) et termine avec plus de 2 points d'avance sur son poursuivant. Le continent asiatique prouve sa domination dans cette discipline plaçant 6 concurrents en finale et gagnant toutes les médailles du jour.

Côté plateau, le Double trap connait un déroulant assez différent. Comme le Koweit n'est pas affilié à un comité national olympique, c'est sous l'appellation IOA (Athlètes Olympiques Indépendants) que Fehaid ALDEEHANI participe et gagne cette épreuve. S'il faut encore trouver une preuve que le nouveau système de finale peut chambouler les classements, le Double Trap en apporte le meilleur argument car le classement final est exactement l'opposé du classement après le match de qualification où Fehaid gagne sa place après barrage. À noter que les britanniques, grands spécialistes de la discipline dont le coach WILSON est champion olympique en titre, se placent tous les 2 en petite finale assurant une médaille de bronze à la Grande-Bretagne.

Pistolet 50 m Hommes

RIO2016 001_FP.jpg
  1. JIN Jongoh - KOR
  2. HOANG Xuan Vinh - VIE
  3. KIM Song Guk - PRK 
Palmarès

Double Trap Hommes

RIO2016 001_DT150.jpg
  1. ALDEEHANI Fehaid - IOA
  2. INNOCENTI Marco - ITA
  3. SCOTT Steven - GBR
Palmarès

JEUDI 11 AOUT

Ce matin les carabinières avaient, une dernière fois dans ces Jeux, rendez-vous sur le pas de tir de Deodoro pour en découdre dans l'épreuve du 3x20 à 50 mètres.

Une Française, Laurence BRIZE, était présente sur le pas de tir pour son 4ème 3 positions Olympique. Après Athènes 2004, Pékin 2008 et Londres 2012, l'objectif clairement affiché aujourd'hui était l'accès à la finale. Ensuite on sait que tout est possible.
RIO2016 IMG_4201.jpg
RIO2016 IMG_4205.jpg
RIO2016 IMG_4215.jpg
Après une très bonne première série conclue par 99 points, la deuxième série affiche un 95 alors que les premières du classement sont déjà parties sur des bases solides avec seulement 1 ou 2 points de perdus. Lors du tir en position couché, sur lequel Laurence peut exceller et faire le plein, ce fut une nouvelle fois plus délicat. En entamant cette phase par 96 points, nous sentions que l'accès au graal serait plus délicat ; Mais nous connaissons aussi les ressources et le potentiel de la tireuse auvergnate et nous étions encore serein. Malheureusement, l'attitude des fanions indiquant la direction et la force du vent venait alors de changer. D'une situation idéale, qui a permis aux tireuses les plus rapides de ne pas trop en souffrir, les conditions météorologiques se sont dégradées, laissant place à un vent changeant et de face.

De ce fait, il devenait ainsi compliqué de tirer la position debout sans perdre beaucoup de points. Malgré cela, Laurence s'est bien battue et ce, jusqu'au dernier tir qu'elle réalise à une minute de la fin du temps de match imparti avec le score de 577 qui la classe 20 ème de cette épreuve.
RIO2016 IMG_4225.jpg
La finale, très disputée, a été remportée par celle qui termina 4ème de la carabine 10 mètres en ouverture de ces Jeux Olympiques, l'Allemande Barbara ENGLEDER. Elle devance les chinoises Li DU, pour deux dixièmes, et Binbin ZHANG.

Carabine 3x20 Femmes

RIO2016 001_STR3X20.jpg
RIO2016 029_STR3X20.jpg
RIO2016 032_STR3X20.jpg
  1. ENGLEDER Barbara - GER
  2. ZHANG Binbin - CHN
  3. DU Li - CHN

Palmarès

VENDREDI 12 AOUT

8h30 au pas de tir 50 mètres. Les tireurs couché se préparent sur le pas de tir du stand olympique pour disputer, pour certains leur deuxième match des Jeux après l'épreuve à 10 mètres tiré dimanche dernier.

Nos deux français ne sont séparés que par quelques postes de tir. Les fanions commencent à s'agiter sur le site de Déodoro. 9h début du match. Après un très bon début de match, Cyril GRAFF enchaîne les coups mais ne trouve plus le centre parfait de la cible. Les "petits" dix s'enchaînent mais ne suffisent plus à ce niveau de la compétition. Dans le même temps, Jérémy MONNIER connaît plus de difficultés. Le vent se calme de temps en temps mais réapparaît aussitôt ne facilitant pas la tâche de nos tireurs et de tous ceux présents sur le pas de tir. Les conditions étant les mêmes pour tout le monde, ce n'est pas forcément un handicap. Il faut juste trouver le bon moment pour tirer.

fftir 2016-08-13 a? 02.11.04.jpg
fftir 2016-08-13 a? 02.10.50.jpg
À ce jeu, les Russes apparaissent comme les plus forts. Les coups s'enchaînent pour nos deux tireurs. Cyril se fraye un chemin vers l'accès en finale en enchaînant les beaux coups. Malheureusement dans la dernière série, un 9,5 va mettre fin à ses espoirs. Il termine 9e à seulement cinq dixièmes de point de la huitième place, synonyme de sésame pour l'entrée en finale. Jérémy de son côté remonte peu à peu en parvenant à réaliser lui aussi quelques belles séries mais il n'arrivera pas à concurrencer les meilleurs du jour.

Au terme d'une finale une nouvelle fois haletante, c'est l'Allemand Henri JUNGHAENEL qui remporte la médaille d'or devant Jonghyun KIM. La médaille de bronze se règle au shoot-off entre les 2 Russes, dont Kirill GRIGORYAN sort vainqueur.

Au Skeet Olympique féminin, pas de française dans la liste des 21 participantes.  Un vent de sud-est et une pluie très fine, rendent les conditions de tir très différentes par rapport aux jours d'entraînement précédents. Le "pull" est plongeant et rapide alors que le "mark" est ralenti. L'entrée en demi-finales se joue à 69 pour un barrage à 3 tireuses, se retrouve qualifiée 2 Américaines, 2 Italiennes, 1 Britannique et la Chinoise Meng WEI qui réussie le meilleure score des qualification avec 73.

Nouveau barrage en demi-finale pour l'accès à la finale pour le bronze que Kimberly RHODE finira par remporter avec expérience. La finale pour l'or est 100% italienne et la logique est respectée car Diana BACOSI (recordwoman du Monde) ne laisse qu'un plateau intact, Chiara CAINERO démarrant trop difficilement cette manche.

Carabine 60bc Hommes

RIO2016 001_FR60PR.jpg
  1. JUNGHAENEL Henri - GER
  2. KIM Jonghyun - KOR
  3. GRIGORYAN Kirill - RUS

       9. GRAFF Cyril
     39. MONNIER Jérémy

Palmarès

Skeet Olympique Femmes

RIO2016 003_SK75.jpg
  1. BACOSI Diana - ITA
  2. CAINERO Chiara - ITA
  3. RHODE Kimberly - USA
Palmarès

SAMEDI 13 AOUT

Jean QUIQUAMPOIX en argent !

RIO2016 045_RFP.jpg
Ce jeune homme de 20 ans, nous aura fait passer par tous les stades durant cette journée. Le regard déterminé et concentré, il réalise en série la même performance que la veille : 293/300 dans l'épreuve de la vitesse olympique. Ce score lui permet, grâce à sa troisième place en qualification, d'accéder à la finale qui se joue à 6 tireurs.
Dès lors, il nous a fait trembler. Débutant mal sa finale, le français se retrouve à la porte de l'élimination. Il s'en sort de la plus belle des manières avec 5 touches réussies au moment où il le fallait. Remis en confiance par ce résultat, le français ne lâchera rien. Il arrive à éliminer 3 de ses adversaires, ne reste plus alors qu'à déterminer la couleur de la médaille.

Le duel avec le Chinois Li fut insoutenable. Les deux hommes terminent à égalité. Un tir de shoot-off doit alors les départager. Li est le premier à tirer. Il réalise 5 touches parfaites. Il met encore la pression sur le français qui sait qu'il n'a pas le droit à l'erreur. Le clan français retient son souffle et la série en 4 secondes commence. 5 touches pour le français. Un deuxième shoot-off doit être organisé. Du fait du tirage au sort des postes avant le début de la finale, c'est à nouveau Li qui débute. Il réalise 3 touches laissant une ouverture pour le français. Jean ne pourra s'en saisir et réalise lui-aussi 3 touches.

RIO2016 033_RFP.jpg
RIO2016 040_RFP.jpg
RIO2016 047_RFP.jpg
La délivrance est enfin au bout du troisième shoot-off. Le Chinois réalise 3 touches et Jean, impérial, réalise le tir parfait avec 5 touches. Ne reste plus alors sur le pas de tir du stand olympique de Déodoro que Jean QUIQUAMPOIX, le Français et l'Allemand Christian REITZ.

L'avance de ce dernier étant importante, Jean n'a pu remonter le retard. L'Allemand n'a pas tremblé et termine avec 5 touches et 34 touches au final. Avant même que Jean ne monte le pistolet pour sa dernière série de 5 coups, les choses étaient déjà réglées. Merci Jean pour cette belle médaille et qu'elle marque le début d'une longue série.

Sur les installations Skeet, ça n'est pas passé loin pour nos tireurs. Nos deux Français Éric DELAUNAY et Anthony TERRAS ont dû batailler jusqu'au bout sur les deux journées de compétition. Neuvième avec 73 plateaux cassés, Eric ne devançait Anthony que d'un plateau. Mais plus haut dans le classement la compétition n'ouvrait pas droit à l'erreur.

C'est avec cette pression que les deux tireurs se sont présentés ce matin sur le pas de tir. Ils n'avaient tous les deux plus le choix, qui plus est, après avoir réalisé à quelques minutes d'intervalles une série égale à 24. Il leur fallait terminer par le plein. C'est ce qu'a réussi Anthony, et de belle manière. Eric de son côté avait manqué un plateau et les deux compères se retrouvaient alors à égalité dans un classement très serré. 121 plateaux cassés les place alors à la 5ème place mais à égalité avec 3 autres prétendants à l'accès à la finale.

Le passage par les shoot-off fut alors obligatoire et décisif. Après un premier doublé, réussi par tous, Anthony a manqué un plateau, tout comme l'Indien KHAN. Cela met immédiatement fin à son espoir d'intégrer la finale. Éric quant à lui, est à ce moment-là toujours en course. Il a fallu attendre le 6e doublé pour départager les trois tireurs restants pour deux places en finale. Malheureusement pour lui, Éric rate un plateau alors que les deux autres, HANSEN, le Danois et ROSSETTI, l'Italien ne tremblent pas.

Finalement c'est l'Italien Gabriele ROSSETTI, fils de notre entraîneur national, qui gagnera l'or devant le Suédois SVENSSON et le Koweïtien sous bannière indépendante ALRASHIDI.

Pistolet Vitesse Hommes

RIO2016 001_RFP.jpg
  1. REITZ Christian - GER
  2. QUIQUAMPOIX Jean - FRA
  3. LI Yuehong - CHN
Palmarès

Skeet Olympique Hommes

RIO2016 001_SK125.jpg
  1. ROSSETTI Gabriele - ITA
  2. SVENSSON Marcus - SWE
  3. ALRASHIDI Abdullah - IOA
Palmarès

SAMEDI 13 AOUT

Alexis RAYNAUD en bronze !

RIO2016 094_FR3X40.jpg
Et de deux !!! Alexis RAYNAUD nous a offert une superbe dernière journée sur le stand olympique. 9h à Déodoro, Alexis RAYNAUD et Valérian SAUVEPLANE sont en lice pour l'ultime épreuve de tir de ces Jeux Olympiques le 3 positions à 50 mètres. Placés par le tirage au sort à quelques postes de distance, nos deux Français commencent par 40 balles en position genou.

Avec 392 points, Alexis termine à quelques encablures des meilleurs. Valérian, de son côté, a connu plus de difficultés et n'est pas parvenu à aligner de très grosses séries et termine avec 385. Viennent alors les 40 coups en position couché. L'important là est de rester au contact des meilleurs pour Alexis et pour Valérian il s'agit de s'en rapprocher. Avec 396 au sortir de cette position, Alexis se rapproche des 8 premiers actuellement aux avant-postes. Valérian de son côté ne peut saisir sa chance de revenir sur la concurrence et ce, malgré un finish impeccable. Pour conclure, les 40 coups debout vont à nouveau être déterminants.

RIO2016 088_FR3X40.jpg
De nos deux Français, Valérian terminera le premier. Malgré un beau score debout, 390, Valérian n'obtient que la 24e place avec 1168. Dans le même temps Alexis s'accroche et grappille petit à petit les points. Sur le tableau d'affichage son nom apparaît dans les 8 premiers alors qu'il lui reste quelques coups à tirer. Mais tout est très serré et va se jouer dans un mouchoir de poche. Le clan français n'ose même plus bouger. Les respirations sont retenues à chaque balle du Français.
Après 119 coups, Alexis est toujours provisoirement en finale mais le dernier coup peut tout décider. Lorsque le chiffre 10 s'affiche sur le moniteur, personne ne peut retenir sa joie même si rien n'est encore fini. Le sésame pour l'entrée en finale est acquis maintenant il s'agit d'aller jusqu'au bout pour chercher une médaille.

La tension est palpable lors des premiers tirs en position genou. Puis Alexis se ressaisit et revient dans le coup. Face à deux Russes, deux Allemands, un Chinois, un Norvégien et un Italien déjà champion olympique au 10 mètres et champion olympique sortant, la tâche s'annonce rude.

Après le couché, il est toujours dans le coup, oscillant entre la 4e et la 5e place. C'est lors des tirs debout que tout va se jouer. Lentement, prudemment, Alexis évite l'erreur qui peut coûter une élimination, comme ce fut le cas pour le Norvégien BRYHN et le Russe VLASOV, les deux premiers éliminés en 8e et 7e place.

RIO2016 076_FR3X40.jpg
RIO2016 085_FR3X40.jpg
RIO2016 090_FR3X40.jpg
Après s'être défait du Chinois ZHU (6e), Alexis doit faire face à deux redoutables Allemands, le Russe et l'Italien Niccolo CAMPRIANI ayant déjà pris un peu d'avance. C'est Alexis qui aura le dessus. En laissant LINK s'emparer de la 5e place, il prend une belle revanche sur le championnat du Monde de Grenade 2014 lors duquel l'Allemand l'avait empêché d'être sacré. Ils ne sont alors plus que 4 sur le pas de tir et maintenant se joue une médaille. Apparaissant toujours facile, Alexis ne commet pas de faute et se débarrasse de l'autre Allemand BRODMEIIER. La médaille est assurée, reste à connaître la couleur du métal.

Alexis, bien concentré, enchaîne les gestes. Après avoir réalisé 6 dix et non des moindres, un dernier 10,2 l'emmène sur la troisième marche du podium. L'Italien Niccolo CAMPRIANI conserve son titre olympique de Londres 2012. Le Russe Sergei KAMENSKIY s'octroie l'argent.

Formidable, c'est sur ce mot que ces Jeux s'achèvent pour le tir français. La délégation rentre à Paris avec 2 médailles. À Rio, le pari de la jeunesse a payé. Rendez-vous à Tokyo dans quatre ans.

Carabine 3x40 Hommes

RIO2016 001_FR3X40.jpg
  1. CAMPRIANI Niccolo - ITA
  2. KAMENSKIY Sergey - RUS
  3. RAYNAUD Alexis - FRA