CdM MLAIC Armes anciennes longue distance 2019

CdM MLAIC 2019 - Informations

Web  Picto AA 2018.jpg
Site Web de la compétition

MLAIC CM Bisley 2019 bsi.png

PHOTOS

Légende : 2019 CdM AA LD

Bisley ©FFTir



REPORTAGE

Vendredi 30 août

Le championnat du monde de tir aux armes anciennes à longues distances s'est achevé ce vendredi avec l'ultime épreuve à 1000 yards.

Une journée qui s'est déroulée dans une météo capricieuse avec beaucoup de changement de lumière et un vent extrêmement changeant.
Ces conditions de tir ont rendu la tache difficile aux presque 70 tireurs de la compétition et l'équipe de France en a beaucoup souffert.

2019CdMAALD_©FFTir:O.Bianchi_37.JPG
Malgré les bons résultats de la veille, nos tireurs ont éprouvé les plus grandes difficultés à gérer la fatigue et ce fort vent changeant tout en réalisant des performances plus qu'honorables.

Stéphane ESCOUBEYROU termine 10ème avec 47 points, Arnaud LILBERT 18ème (45 points), Bernard COLLOT 38ème (28) et Franck RUSTICHELLI 46ème avec 19 points.

La dernière épreuve du championnat, le 1000 yards par équipe a été dominé par les nations habituées aux podiums longues distances (USA, Afrique du Sud) alors que la France termine 7ème malgré un beau tir groupé mais insuffisant (41,41,40 et 32).
Il en est de même pour les classements « aggregate » dans lesquels nos bleus figurent en bonne position sans toutefois rivaliser avec les meilleurs tireurs de la planète, 13, 21, 28 et 31ème.

2019CdMAALD_©FFTir:O.Bianchi_44.JPG
Ce championnat du monde a mis en lumière le fort potentiel de l'équipe de France mais aussi révélé des lacunes dans le secteur technique et d'analyse de l'environnement. Les deux années nous séparant du prochain championnat du monde devront être mises à contribution afin d'améliorer ces secteurs de la performance.

Jeudi 29 août

Les épreuves « long-range » ont commencé ce jeudi à Bisley par le 900 yards.

Traditionnellement, ces épreuves à longues distances ne sont pas favorables aux tireurs français qui éprouvent beaucoup de difficultés à s'entrainer, faute de stand.
Depuis deux ans, un petit groupe de tireurs s'est pourtant donné les moyens de progresser en venant régulièrement à Bisley s'entraîner et se mesurer aux tireurs britanniques.

2019CdMAALD_©FFTir:O.Bianchi_40.JPG
Cette stratégie s'avère payante : les résultats de la journée sont flatteurs pour nos bleus qui ont tiré avec beaucoup d'application et de talent et qui ont pris la juste mesure d'un vent soutenu et extrêmement capricieux.
Comme hier, mais avec un peu moins de réussite, c'est Stéphane ESCOUBEYROU qui réalise la meilleure performance avec 53 points et se classe cinquième.
Arnaud LILBERT termine à la dixième place avec 51 alors que Franck RUSTICHELLI et Bernard COLLOT se classent respectivement vint-et-unième et vingt deuxième avec 49 et 48.

2019CdMAALD_©FFTir:O.Bianchi_35.JPG
Ces résultats individuels étaient de bon augure pour le match par équipes de l'après-midi. Avec un vent qui s'est renforcé, nos petits français ont réalisé l'exploit de remporter une médaille de bronze, derrière les USA et l'Afrique du Sud, mais devant de grandes nations comme la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la Norvège.

Arnaud réalise le meilleur score de l'équipe avec 56 points, suivi de Bernard, 55, qui a remarquablement réagit après un début de championnat difficile. Stéphane et Franck terminent le travail avec 50 et 43.

Ensemble, ils offrent à la France sa deuxième médaille de bronze dans ce championnat du monde. La compétition s'achèvera demain avec le 1000 yards que les tireurs français aborderont avec beaucoup d'ambition.

Mercredi 28 août

Et voila ! Le compteur médaille de l'équipe de France est débloqué.

Ce matin le petit nouveau de l'équipe, Stéphane ESCOUBEYROU, qui rongeait son frein depuis le début de la compétition s'est illustré de forte belle manière en obtenant la troisième place du 600 yards avec 43 points.
2019CdMAALD_©FFTir:O.Bianchi_31.JPG

Il devance donc un grand nombre de spécialistes et n'est battu que par deux américains habitués des podiums. Les autres français étaient également dans le coup mais ils ont manqué d'un petit quelque chose pour accompagner Stéphane sur le podium.

Par équipes, Franck RUSTICHELLI et Arnaud LILBERT signent chacun un beau 41, Stéphane assure un 38 alors que Bernard COLLOT tire un timide 31.

L'équipe se classe cinquième, à 4 petits points du podium, un podium qui se rapproche en même temps que nos tireurs prennent conscience de leurs capacités.

Demain l'ensemble des tireurs commencera le « long-range » par le 900 yards.

Mardi 27 août

La deuxième journée de ce championnat du monde longues distances était consacrée à l'épreuve du 500 yards.

Après une première journée décevante, l'équipe de France a repris des couleurs sans toutefois briller.
Bien loin des clichés sur la météo britannique, c'est encore sous un grand soleil et une chaleur de plomb que les concurrents ont dû enfiler leurs vêtements de tir et braver la température caniculaire de Bisley.

C'est Arnaud LILBERT qui s'en tire le mieux en réagissant très positivement après sa journée d'hier. Il réalise un beau 43 qui le classe à la septième place, à un petit point seulement du podium.

2019CdMAALD_©FFTir:O.Bianchi_23.JPG

Franck RUSTICHELLI (40), Bernard COLLOT (38) et Stéphane ESCOUBEYROU (37) se classent respectivement 16ème, 35ème et 39ème.

C'était de bon augure pour le match par équipes de l'après-midi car rares sont les équipes qui alignent quatre tireurs avec ces performances.
Après un tir dans une cible voisine et un problème de guidon, l'équipe, qui avait fait un très bon début de match a reculé au classement pour finalement prendre la septième place

Mais le moral est revenu et nul doute que nos quatre tireurs seront à nouveau d'attaque demain.

Lundi 26 août

Cette semaine, le championnat du monde de tir aux armes anciennes à longue distance se déroulera à Bisley (Grande-Bretagne).
Cette compétition, organisée tous les deux ans, regroupera cette année près de 70 compétiteurs.

L'équipe de France est composée de quatre tireurs : Arnaud LILBERT, Franck RUSTICHELLI, Stéphane ESCOUBEYROU et Bernard COLLOT.

Ce lundi s'est déroulée l'épreuve à 300 yards, avec deux séries pour la partie individuelle et une pour l'épreuve par équipes.
C'est habituellement une épreuve qui réussit bien aux français. Ils ont remporté des médailles lors des deux dernières éditions, mais les années se suivent et ne se ressemblent pas et cette première journée, chaude et ensoleillée, fût très difficile pour nos français.

2019CdMAALD_©FFTir:O.Bianchi_3.JPG
Dans l'épreuve individuelle, Bernard COLLOT, notre meilleur représentant, ne termine que dix-huitième avec 38, suivi de Franck RUSTICHELLI, vingt-cinquième avec 37. Stéphane ESCOUBEYROU, qui tirait sa première compétition internationale, s'en sort avec un 33 et une trente-neuvième place tandis qu'Arnaud LILBERT a passé une journée cauchemardesque avec la cinquante-cinquième place individuelle (23), lui qui avait remporté une brillante médaille de bronze il y a deux ans en Australie.

2019CdMAALD_©FFTir:O.Bianchi_15.JPG
Lors de l'épreuve par équipe dans laquelle il est primordial de réaliser un tir groupé, les résultats ont également été en dents de scie.
Si Stéphane et Franck ont réalisé de très bon scores (40 et 41), Bernard et Arnaud ont rencontré beaucoup de difficultés à gérer le vent et la chaleur (30 et 26).

La France se classe finalement dixième de ce 600 yards remporté par l'Allemagne, devant la Norvège et les États Unis. Nul doute qu'après ce petit coup derrière la tête, l'équipe de France aura envie de montrer son vrai niveau pour les distances restantes.

Composition de la délégation française

ENCADREMENT

  • BIANCHI Olivier :          Responsable de l'équipe

TIREURS

Deleg AA LD 2019.jpg

Actualité

Toutes les compétitions