Jeux Européens 2019

Jeux Européens 2019 - Reportage

Web  Picto Car Pis Plt 2018.jpg
logo-minsk-2019@2x 2.png


  Retrouvez la présentation complète de cette compétition en cliquant sur le logo ci-dessus

Résultats


Les résultats sont disponibles ici

PHOTOS


Retrouvez dès le début de la compétition les photos sur la page Flickr du CNOSF

Légende : 2019 Jeux Européens

Minsk



REPORTAGE

Vendredi 21 juin

La délégation française est bien arrivée et bien installée au village des athlètes de MINSK. C'est dans la capitale biélorusse que se déroule depuis ce matin la deuxième édition des jeux européens. Quinze disciplines sont représentées dont le tir bien sûr.

Nos athlètes ont pris possession des lieux de compétition pour les premiers entraînements dans des conditions idéales en particulier sur de très belles installations au plateau.
La cible n'est pas en reste dans des stands qui sentent encore la peinture. Ils sortent à peine de terre comme nous l'ont confirmé les responsables biélorusses, tous pour la plupart d'anciens tireurs bien connus.

JE2019_©N.Battault_1.JPG
La quête de quota continue ici puisqu'une place et une seule sera distribuée par épreuve pour les Jeux Olympiques de Tokyo qui auront lieu l'an prochain.
À suivre la cérémonie d'ouverture ce soir avec notre porte drapeau français la judokate Clarisse Agbegnenou qui succède à Céline Goberville qui avait eu cet honneur lors de la première édition de ces jeux à Bakou en 2015.

Samedi 22 juin


C'est sous un ciel orageux et une chaleur lourde que se sont déroulés les premiers tirs à Minsk.

Pour mémoire, cette compétition était soumise à l'obtention d'un quota. Pour y accéder, le pays devait avoir classé un ou deux athlètes - au maximum - parmi les 24 premiers du classement européen pour les épreuves « cible » et parmi les 28 premiers du classement européen pour les épreuves « plateau ».
Pour qualifier une équipe mixte, il fallait que le pays puisse présenter un représentant femme et un représentant homme en individuel. Le maximum étant l'inscription de deux équipes par nation.
À noter que pour ces dernières épreuves, à la carabine comme au pistolet, aucun quota olympique n'est distribué.

Lors de l'épreuve par équipes mixtes au pistolet, c'est l'équipe composée de Sandrine GOBERVILLE et de Mathieu PÉRIÉ qui est la mieux classée. En terminant quatrième de la première de qualification, lors de laquelle chaque athlète doit tirer 30 coups en 30 minutes, ce duo a eu accès à la phase 2 de ce match. Les huit premières équipes se sont alors retrouvées sur le pas de tir pour tirer, cette fois-ci, 20 coups en 20 minutes. Malheureusement, les performances françaises se sont arrêtées là.

JE2019_©FFTir_©ESC_12.JPG
Au final ce sont les russes qui l'emportent devant l'équipe serbe. Les allemands remportent la médaille de bronze.
Notons qu'une deuxième équipe française était engagée dans cette épreuve et qu'elle a terminé neuvième lors de la phase 1 des qualifications. Elle n'a donc pas réussi à accéder à la deuxième phase, battue par les géorgiens après départage au nombre de mouches.

À la carabine, ce fut plus compliqué pour la seule équipe française engagée. Espérons que les prochains matchs individuels redonneront à ces tireurs de la confiance en leur potentiel.

Au plateau, le stand est très technique et ne laisse aucun droit à l'erreur. La configuration des pas de tir notamment, avec un fond partiellement boisé et un mélange de coloris à la sortie de la fosse, complique beaucoup la vision des tireurs et même des spectateurs.
Quelquefois, le plateau se perd dans ces différences de tons et nous n'arrivons plus à le distinguer correctement. La deuxième journée sera bien sûr décisive pour l'attribution des médailles et des quotas.

Demain au programme des compétitions (heure française) :
  • 8h15 :  Pistolet 10m hommes - finale à 10h30
  • 10h15 : Pistolet 10m femmes - finale à 11h05
  • 8h00 à 13h30 : Fosse olympique hommes et femmes - finale femmes à 14h45 finale - hommes à 16h00

Dimanche 23 juin

Nouvelles déceptions aujourd'hui à Minsk.
Après que les hommes aient terminé leur match au pas de tir 10 mètres, match dans lequel nos deux représentants français n'ont pas réussi des performances à leur niveau, ce sont les filles qui ont démarré la compétition.

Les deux soeurs, Sandrine et Céline GOBERVILLE, se sont une nouvelle fois bien battues durant leurs 60 coups de match.

Pendant ce temps, sur le stand plateau, Carole CORMENIER et Mélanie COUZY tentaient elles aussi de se qualifier pour la finale en terminant dans les 6 premières. Après qu'il fut certain que Carole ne pourrait y accéder et pendant que Mélanie s'accrochait sur sa dernière planche, la première déception arrivait du stand 10 mètres.

JE2019_©CNOSF:KMSP_C.Cormenier_3.jpg
Sandrine a dû se contenter de la 9e place. À égalité de points avec la 8e, la médaillée de bronze olympique à Rio, la grecque Anna KORAKAKI, c'est au regard de leur nombre de mouches qu'elles ont dû être départagées. C'est une belle chance de quota qui s'échappe sur un manque de réussite. Céline n'est pas loin, seulement à 1 point de la finale.

Quasiment au même moment sur le stand de tir plateau, Mélanie ratait un plateau. On pourrait dire que c'est celui qu'il ne fallait pas rater car Mélanie termine 7e de cette compétition et n'accède donc pas à la finale.

Rappelons tout de même que Carole et Mélanie ont déjà gagné chacune un quota cette année lors des coupes du monde, respectivement à Al-Aïn en avril et Changwon en mai.

Chez les hommes, c'est un match à oublier. Eux qui étaient passés si près de décrocher un sésame olympique sur les coupes du monde devront encore s'accrocher, notamment au mois d'août à Lahti sur une coupe du monde où seront décernés des quotas.

JE2019_©CNOSF:KMSP_S.Guerrero_1.jpg
Le programme de demain (heure française) :
  • Carabine 10 mètres : Femmes (Jade BORDET dans le deuxième relai à 9h00) -  Finale à 13h00
  • Carabine 10 mètres : Hommes (Brian Baudouin et Pierre-Edmond Piasecki à 11h00) -  Finale à 14h00
  • Fosse olympique mixte : 10h00 avec 2 équipes françaises Carole Cormenier/Sébastien Guerrero Mélanie Couzy/Antonin Désert - Finale à 15h45

Lundi 24 juin 

Hier soir la délégation était au grand complet avec les dernières arrivées. Nous avons donc profité de l'occasion pour prendre la photo de groupe car les premiers départs ont déjà eu lieu tôt ce matin.

JE2019_©FFTir_©ESC_16.JPG
Du côté du stand, les tirs ont démarré avec les équipes mixtes plateau. Deux équipes françaises étaient représentées: Sébastien GUERRERO associé à Carole CORMENIER et Antonin DESERT avec Mélanie COUZY. 
Le stand de Minsk ne laissera pas un grand souvenir aux athlètes de la Fosse olympique. Après des matchs individuels compliqués, le sursaut n'est malheureusement pas venu dans cette épreuve.
Espérons que cela n'entache pas leur moral alors que la semaine prochaine démarre le championnat du monde plateau à Lonato en Italie.

JE2019_©N.Battault_2.JPG
Côté cible, la journée était consacrée au match individuel à la carabine 10 mètres. Ce sont les filles qui ont démarré avec notre seule représentante Jade BORDET. Jusqu'à quelques plombs de la fin, le tableau l'annonçait en finale.
Malheureusement l'ensemble des matchs n'étaient pas terminés et la slovène a terminé très fort, Jade s'est finalement retrouvée neuvième du classement ce qui la privait de la finale à 8.

Du côté des garçons, la lutte a été rude. Les résultats de nos français Brian BAUDOUIN et Pierre-Edmond PIASECKI ne sont pas suffisants pour prétendre accéder au podium.

Le programme de demain (heure française):
  • Pistolet 25 mètres Dames partie précision avec Mathilde LAMOLLE et Céline GOBERVILLE : Début des matchs à 8h00
  • Pistolet 25 mètres vitesse hommes première passe avec Jean QUIQUAMPOIX et Clément BESSAGUET : Début des matchs à 13h30

Mardi 25 juin

Alors que les tirs se poursuivent à Minsk avec la partie précision de l'épreuve Pistolet Dame tirée ce matin, puis la première passe des pistoliers à 25 mètres, il nous faut signaler une autre présence tricolore sur les pas de tir.

JE2019_©ESC_1.JPG
En effet, trois arbitres de nationalité française sont présents pour cette deuxième édition des Jeux Européens. Ghislaine BRIEZ dans le jury de classement, Jean-Marc BLAISING au contrôle des armes et Serge SPROCQ au pas de tir 50 mètres. Il est toujours très important que des représentants français soient convoqués sur les compétitions mondiales afin d'assurer leur bon déroulement. Leur travail bénévole est d'ailleurs toujours très apprécié.

La France est sixième au classement général avec ses 12 médailles ( 5 en or et 7 en bronze). Nous espérons, demain, voir le tir apporter sa médaille à l'édifice !

Le programme de demain (heure française) :
  • 8h00 : Première journée du Skeet Senior et Dame avec Lucie ANASTASSIOU, Noémie BATTAULT, Éric DELAUNAY et Anthony TERRAS
  • 8h15 : Pistolet 25 mètres vitesse - 12h20 Finale
  • 12h40 : Pistolet 25 mètres (VO) Senior - 15h50 Finale
  • 8h45 : Carabine 3 positions - 13h50 Finale

Mercredi 26 juin

Ils l'ont fait et bien fait !!

Nos deux tireurs du pistolet 25 mètres inscrits dans cette compétition, Jean QUIQUAMPOIX et Clément BESSAGUET ont remporté hier respectivement les médailles d'argent et de bronze derrière l'allemand Oliver GEIS.

Il faut dire que le stand de tir des finales, qui est en indoor, avait déjà reçu la délégation française pour suivre quelques heures avant la finale du pistolet 25 mètres à laquelle Céline GOBERVILLE avait accédé en terminant 3ème de la phase de qualification.

Contrairement à ces homologues masculins, qui avaient déjà remporté un quota olympique, lors de championnats du monde l'an passé pour Jean et sur la récente coupe du monde de Munich pour Clément, Céline était toujours en quête de ce précieux sésame.

Sur les huit finalistes présentés seulement deux n'avaient pas encore ce ticket en poche. Notre représentante française et la tireuse helvétique Heidi DIETHELM, médaillée de bronze aux derniers jeux olympiques de Rio dans cette épreuve.

JE2019_©CNOSF:KMSP_7.jpg
Dès lors c'est un match dans le match qui s'est engagé. Après un souci de ciblerie et un petit temps d'attente, la finale a repris et a tourné à l'avantage de la suissesse. Céline termine 8e.
Il reste encore quelques compétitions pour pouvoir partir l'an prochain à Tokyo et tout le clan français reste confiant.

C'est donc lors de la deuxième finale pistolet de la journée que l'équipe de France a retrouvé le sourire en débloquant le compteur des médailles de bien belle manière. Il est certain que ces deux-là étaient très attendus.
Jean et Clément sont deux athlètes figurant dans le top 5 mondial et qui, sous la houlette de leur entraîneur Hervé CARRATU ne ménagent pas leurs efforts pour y rester.

JE2019_©CNOSF:KMSP_6.jpg
À la carabine, nos deux représentants Brian BAUDOUIN et Alexis RAYNAUD n'ont pas réussi à rentrer dans les huit lors de l'épreuve du 3x40. Petite déception qui n'entache pas leur moral et leur envie de gagner.
Nous les retrouverons cet été sur la coupe du monde de Rio, la dernière de la saison programmée fin août.

Le programme de demain (heures françaises) :
  • Carabine 3x40 Dames - Finale à 12h00
  • 2ème journée pour le Skeet Femme - Finale à 15h45
  • 2ème journée pour le Skeet Homme - Finale à 17h00

Jeudi 27 juin

Dernier jour pour les matchs individuels en Skeet. C'est bien deux de nos français qui parviennent à se qualifier pour la finale.
En direct sur la chaine l'Équipe, avec plusieurs milliers de supporters, nous avons pu suivre la finale de Lucie ANASTASSIOU puis celle d'Éric DELAUNAY !

Après un match de qualification au cours duquel elle a tout donné, Lucie ANASTASSIOU est arrivée en conquérante sur le pas de tir. Titulaire du dossard numéro 2, Lucie n'a rien lâché et rien ne pouvait l'arrêter, même pas deux orages consécutifs, qui ont laissé un souvenir mémorable à la délégation française venue l'encourager dont la taekwondoïste Gwladys Épangue, médaillée olympique.

JE2019_©CNOSF:KSMP_11.jpg
Après un tir de barrage avec l'intouchable championne olympique en titre, l'italienne Diana BACOSI, Lucie a réussi son pari à Minsk. Elle repart médaillée d'argent de cette seconde édition des Jeux Européens et offre un quota à la France pour cette épreuve aux jeux de Tokyo.
Elle résume sa finale ainsi, le tir est bien plus qu'un sport, c'est  « courage, dépassement de soi, honneur, humilité, respect, entraide, partage et amitié »
Bravo championne !

Juste le temps de sécher un peu sous un timide soleil et déjà une autre finale se profilait. Celle du Skeet hommes au cours de laquelle Éric DELAUNAY, dossard numéro 6, allait, lui aussi tenter de conquérir une place olympique. Malheureusement les choses n'ont pas tourné à son avantage et, dès le départ, la situation n'était pas très sereine. Quelques plateaux manqués n'ont pas laissé à Éric l'opportunité d'égaler la performance de sa coéquipière.

Il reste encore quelques étapes pour obtenir des places supplémentaires pour Tokyo. A ce jour, le Skeet français a décroché un quota pour les hommes, remportés par Emmanuel PETIT lors du championnat du monde à Changwon l'an passé et celui gagné aujourd'hui par Lucie. Un quota est donc encore accessible dans chaque catégorie...

Le programme de demain (heures françaises) :
  • Mixte Skeet 8h00-12h30 - Finale 14h00

Samedi 29 juin

Dernier jour de compétition pour ces Jeux Européens à Minsk. C'est l'épreuve de Skeet Mixte qui clôturera l'événement.

Deux équipes françaises sont présentes sur le pas de tir ce matin. Le duo Lucie ANASTASSIOU et Anthony TERRAS et celui composé de Noémie BATTAULT et d'Éric DELAUNAY. Il s'en est malheureusement fallu d'un plateau pour que le duo Anthony/Lucie ne réitère son exploit de la première édition de ces Jeux Européens, lors de laquelle ils avaient empoché la médaille de bronze. Cette équipe termine donc cinquième de l'édition 2019 et notre seconde équipe termine un peu plus loin.
À noter que ce sont les équipes italiennes qui ont survolé la compétition. Seules deux équipes peuvent être engagées par nation et l'Italie réalise le doublé médailles d'or et médaille d'argent. Preuve une nouvelle fois de la suprématie italienne sur cette discipline du Skeet.

Rendez-vous est donné à notre équipe de France plateau pour le championnat du monde qui démarre mardi prochain dans le royaume du tir au plateau : à Lonato en Italie. Ensuite ils enchaîneront avec une coupe du monde à quota à Lahti (Finlande) au mois d'août.
Les tireurs à la cible connaîtront eux-aussi un été chargé puisque c'est au Brésil, à Rio, que se disputera la dernière coupe du monde de l'année, à la fin du mois d'août. 


Signature_transitoire-02 2.jpg

Résultats

Actualité

Toutes les compétitions