15e GP France TAR

15e GP France TAR 2021 - Informations

La Fédération Française de Tir, contrainte d’annuler ses deux dernières saisons sportives suite aux conséquences de la pandémie de Covid-19, est ravie de pouvoir retrouver les compétition avec le Grand Prix de France TAR, qui fêtera à cette occasion sa 15e édition.

Désireuse de permettre à nos compétiteurs le meilleur accueil pour ce retour sur les pas de tir, certaines règles sanitaires s’appliqueront et la présentation d’un pass sanitaire valide sera obligatoire pour pouvoir accéder aux infrastructures.

PHOTOS

Retrouvez toutes les photos sur notre compte Flickr
15e GP France TAR - CNTS 2021
Ce service en ligne vous permet, non seulement de voir les photos prises sur certaines compétitions, mais aussi de les télécharger afin de les imprimer et/ou de les utiliser dans vos propres publications (les photos de ces championnats sont libres de droits). Elles sont utilisables sans retouche ou modification sous réserve de mentionner leur copyright.

MOT DU PRÉSIDENT DE LA COMMISSION TAR

Chères toutes et chers tous, amis tireurs.

Après ces deux années de pandémie, ce GP de France de TAR nous a offert l’occasion de nous retrouver et de reprendre nos activités sportives. Malgré les contraintes sanitaires encore en vigueur (PASS) et les nouvelles règles de délivrance des licences (certificat médical antérieur à la demande de licence), la présence de près de 120 tireurs assurant plus de 300 tirs nous permettent d’être satisfaits de cette reprise au sein de nos superbes installations du CNTS.

Au cours de ce GP, une réunion de la CNS TAR nous a permis de prendre en compte diverses observations qui nous sont parvenues des tireurs. Ses travaux déboucheront sur une ultime version du règlement qui paraîtra dans les prochaines semaines.

Je tiens à chaleureusement remercier tous les membres de la CNS TAR, toute l’équipe fédérale sous la houlette de Patrick LAMARQUE, tous nos arbitres « drivés » de main de maître par notre cher André GLEIZE, ainsi que tous les tireurs qui ont répondu « présent ! » pour l’excellence de leur travail, et pour leurs belles performances.

Reprise prometteuse qui nous permet d’appréhender sereinement cette nouvelle année sportive.

Au nom de la FFTir et des membres de la CNS TAR je vous souhaite pour l’avenir de réaliser de belles performances, et d’éprouver toujours autant de plaisir à faire revivre notre patrimoine armurier.

A toutes et à tous, encore merci, je vous donne rendez-vous pour de prochaines rencontres, ici, ou ailleurs.

Claude DENJEAN

Membre du bureau fédéral et Président de la CNS TAR

PLAN DE TIR

Cliquez sur le document ci-dessous pour ouvrir et télécharger le plan de tir de la compétition.

Consultez le règlement TAR (mise à jour du 6 septembre 2021) ICI.

INSCRIPTION

Les fiches d’engagement peuvent être envoyées par mail à l’adresse occ-fftir@fftir.org, cependant seules les fiches d’engagement papier reçues avec le règlement seront prises en compte de manière définitive.

La date limite d’inscription est repoussée au vendredi 8 octobre 2021.

 

RAPPEL DES PRINCIPES GÉNÉRAUX DU TIR AUX ARMES RÉGLEMENTAIRES

Recentrage du Tir aux Armes Règlementaires – Mandature 2021-2024

Le Président de la Fédération Française de Tir, le Directeur Technique National, et la commission Nationale Sportive du Tir aux Armes Règlementaires ont décidé de recentrer le TAR sur son concept d’origine. Les dérives où interprétations diverses du règlement actuel risquant à moyen ou court terme de compromettre son avenir.


I – Le Tir aux Armes Règlementaires et son origine

Georges DURAND, créateur du Tir aux Armes Règlementaires, a œuvré pour créer une discipline ayant pour origine le tir populaire. Un tir populaire initié par les Pouvoirs Publics à la fin du XIXème siècle et qui est à l’origine de notre Fédération.

Avec le soutien actif de Jacques TROUVÉ, Président de la Fédération Française de Tir, Georges DURAND, usant de sa double qualité de Parlementaire et d’officier supérieur (colonel de réserve), et avec le soutien des associations de cadres de réserves (UNOR et FNASOR) a sollicité et obtenu le haut patronage de Madame la Ministre de la Défense Mme Alliot Marie, dans les termes suivants « Pour ce championnat qui s’inscrit dans la tradition Républicaine et doit contribuer à resserrer les liens entre la Nation et ses Forces Armées ».

Le 26 janvier 2005, au siège de la FFTir, a été officialisée la convention pour la création de la nouvelle discipline de Tir aux Armes Réglementaires (TAR) entre le Président de la Fédération Française de Tir et les Présidents de l’UNOR et la FNASOR.

À sa création, le TAR comportait deux épreuves fusil à 200 m, et une épreuve pistolet à 25m. Une épreuve carabine d’instruction 22 LR à 50 m fut rapidement rajoutée.

À l’origine, le TAR ne pouvait utiliser que des armes militaires en calibre civil.

II – Les principes fondamentaux du TAR, discipline Franco-Française

En application de la convention FFTir / ministères concernés / UNOR / FNASOR, le Président de la Fédération Française de Tir, le Directeur Technique National, la CNS TAR, rappellent le concept de cette discipline :

  1. Le TAR est une discipline populaire ouverte à tous sans distinction de catégorie et de sexe, et ouverte au D3, S3, et SH1 (Handi-tir) avec aménagement (tir assis) (voir les règles spécifiques du TAR).
  2. Le TAR est une discipline simple dans sa pratique, tir de réglage puis tir de précision et tir de vitesse, à postes fixes sans déplacement. Sa pratique et son fonctionnement doivent s’adapter aux conditions de tir im-posées tant par les installations que les contextes climatiques.
  3. Le TAR utilise un armement règlementaire qui n’a pas été conçu ou amélioré pour la compétition sportive, ainsi que ses équipements correspondants. Il se doit d’éviter une course à l’armement « moderne » pour main-tenir ainsi une égalité maximale entre les tireurs. Égalité mise à mal par l’arrivée de nouvelles armes de poing ou d’épaule modifiées ou adaptées afin qu’elles aient une chance de pouvoir bénéficier du « label » TAR.
  4. Les rencontres amicales et les championnats officiels doivent se dérouler dans une ambiance fédératrice et conviviale, loin des recherches à tous crins de hautes performances et de podiums, afin de préserver les chances qui nous sont données d’utiliser à titre sportif un armement militaire historique ou moderne.

En 16 ans le règlement a évolué, tant en épreuves qu’en armement, en respectant les fondamentaux de la discipline. Les épreuves se sont densifiées (tirs sur gong à 25 m, classement en petit et gros calibre, etc). La discipline du TAR présente aujourd’hui un panel complet d’épreuves (voir les règles spécifiques du TAR). Toutes ces épreuves peuvent se pratiquer au sein du Centre National de Tir Sportif de Châteauroux-Déols.

Grâce au comité Guillaume Tell, la FFTir a obtenu la libération des calibres militaires. Toutefois, l’État Français ayant détruit l’armement national, la discipline a dû s’ouvrir à une plus grande variété d’armes militaires étrangères, puis par analogie à des armes civiles répondant pas aux mêmes critères. Cette dernière ouverture ayant entraîné des difficultés d’identification conséquences du §II-3 parfois mal interprété.


Commission Nationale Sportive TAR et Formation

  • La nouvelle Commission Nationale Sportive TAR a donc à charge d’établir une liste aussi exhaustive que possible des armes « autorisées » en affinant les critères d’accès (poids, dimensions, accessoires fixes ou amo-vibles …) ;
  • Les référents de ligue devront être recyclés dans cette perspective ;
  • Les diverses rencontres et championnats, championnats départementaux, championnats de ligue, championnats de France, Grand prix de France, seront des moments de rencontre à privilégier pour assurer ces formations d’arbitres, examens et recyclages.

III – Conclusion

  • Le TAR, douzième discipline de notre Fédération, rencontre un grand succès populaire. Préservons-le.
  • Le TAR a capacité à fédérer au sein de la FFTir les amateurs d’armes militaires et de nombreux tireurs dans une discipline accessible à tous.

Le droit d’utiliser des armes militaires nous confère une double responsabilité :

  • Le respect absolu des règles de sécurité dans l’usage de ces armes ;
  • Le respect de l’éthique sportive et citoyenne tel que défini dans les principes fondamentaux de sa création.