CQP « Moniteur de Tir sportif »

Le dossier d'inscription pour la formation CQP 2021-2022 est disponible !

La formation (MAJ 02.07.2021)

La formation est dispensée sur le Centre national formation (CNF) de la FFTir implanté au CREPS de Bordeaux et dure 200 h en se décomposant en :

  • 150 h de formation initiale théorique et pratique.
  • 50 h de stage en situation dans un club.

La formation est accessible à tous les publics, les infrastructures du CREPS et du stand de tir sont adaptées pour l’accueil des personnes en situation de handicap. Un référent est à l’écoute en amont de la formation pour adapter le cursus de formation.

Vous souhaitez mieux connaître ce diplôme, téléchargez le règlement du CQP « Moniteur de Tir sportif ».

La formation commence par des tests de sélection et de positionnement, mi-septembre et se poursuit avec 4 modules de 35 h. Elle se termine par deux journées certificatives, mi-mai. Les blocs de compétences peuvent être validés séparément.

Si vous êtes déjà diplômé(e) de la formation fédérale, vous pouvez avoir des équivalences (voir fiche d’information).

Vous souhaitez préparer votre entrée en formation pour la saison suivante, vous pouvez vous inscrire à la formation BFA et BFI dans votre ligue. Vous pouvez consulter la fiche info pour connaitre les pré requis nécessaires d’entrée en formation.

Dans le cadre d’une démarche qualité, nous mettons en œuvre un accompagnement au cours de la formation pour prévenir les ruptures de parcours.

NB : la formation du CQP fait partie intégrante du ruban pédagogique du DEJEPS et d’un futur diplôme DESJEPS. Si vous souhaitez vous inscrire au DEJEPS ou au DESJEPS, vous devez être en possession du CQP ou vous inscrire la même année sur le CQP.

Pour un dossier VAE correspondant au diplôme CQP, consultez ici : VAE.

Compte de formation pro

L’intérêt de devenir « Moniteur de Tir sportif »

Le Certificat de qualification professionnelle (CQP) « Moniteur de Tir sportif » est un diplôme reconnu par la branche professionnelle sport. Cette formation est ouverte à tout public licencié.

À ce titre, son titulaire peut encadrer en exercice professionnel autonome dans la limite de 360 h/an de face à face pédagogique. Ses fonctions lui permettent dans le cadre d’une activité rémunérée :

  • de garantir les conditions optimales de sécurité lors de la pratique,
  • d’encadrer les séances de découverte et d’initiation jusqu’aux premiers niveaux de compétition,
  • d’organiser les dispositions réglementaires liées au « Carnet de tir ».

Le secteur d’activité est limité aux clubs affiliés à la FFTIR, aux comités départementaux, aux ligues et à la Fédération.

Pourquoi devenir « Moniteur de Tir sportif » ?

  • pour le plaisir de partager sa passion avec d’autres et faire progresser le Tir sportif,
  • pour améliorer ses compétences et transmettre les fondamentaux techniques,
  • pour pouvoir être rémunéré pour ses activités d’encadrement,
  • pour engager son club dans une démarche de professionnalisation.

Quelles compétences visées ?

  • entraîner au niveau club (découverte initiation), spécificités sur le dispositif « Cibles Couleurs »,
  • initier les nouveaux adhérents,
  • accueillir les nouveaux licenciés, les orienter, les conseiller,
  • développer des projets ciblés en vue de développer des activités du club,
  • sécuriser les espaces de tir et veiller au bon fonctionnement du matériel.

Qui sont les employeurs ?

  • principalement les clubs, pour développer la pratique de l’activité tir, entraîner les premiers niveaux de compétition, proposer des découvertes, faire passer des « Cibles Couleurs » (jusqu’à la bleue) et optimiser les projets,
  • les maires, pour aider au développement des clubs,
  • les départements et les ligues, pour promouvoir la pratique sur leur territoire, développer des projets, organiser des évènements sportifs et aussi pour mettre à disposition d’un club une aide humaine.

Résultats

Formation 2018-2019 :

  • 82 % des personnes interrogées ont été très satisfaites de la formation,
  • 75 % des candidats sont certifiés en première session et 100% en seconde session, dont 27 % sont des femmes,
  • 100 % de certifiés par la voie de la VAE (1 dossier),
  • taux d’insertion professionnelle : 23 % à temps plein, 30 % en prestataire externe.

Formation 2019-2020 :

  • 87 % des personnes interrogées ont été très satisfaites de la formation,
  • 75 % des candidats sont certifiés en première session et 100 % en deuxième session (hors VAE),
  • 38 % des candidats sont des femmes,
  • 50 % de certifiés par la voie de la VAE (2 dossiers),
  • taux d’insertion professionnelle : 25 % à temps complet, 75 % en prestataire externe.

Formation 2020-2021 :

  • 86 % des personnes candidates à la formation ont réussi les tests d’entrée.

Témoignages

Pauline Jung, certifiée en juillet 2020 : « J’ai suivi cette formation en 2019-2020, dans le but d’obtenir une carte professionnelle pour me garder une porte ouverte, si un jour je décidais de me reconvertir professionnellement ou si une occasion intéressante venait à se présenter. La passerelle existante entre le Brevet fédéral entraîneur du 1er degré et le CQP a été un grand plus. J’y ai notamment beaucoup appris sur la gestion d’un club (aspects réglementaires et administratifs). J’y ai appris comment avoir une attitude plus professionnelle envers les différents acteurs du tir ou du monde associatif que l’on rencontre dans le cadre de l’exercice. Les rencontres et échanges avec les autres stagiaires, les formateurs, des professionnels du Tir sportif expérimentés et les différents intervenants ont été très riches et variés, et m’ont beaucoup inspirée. De plus, cela m’a permis de m’initier à la pratique et à l’enseignement de nouvelles disciplines que nous ne proposons pas (encore) dans notre club, tel que le tir aux Armes anciennes, le TAR ou encore le tir aux plateaux. »

Nicolas Raskatow, certifié en juin 2020 : « Salarié au Tir Sportif Libourne en qualité d’agent administratif, la certification CQP m’a permis de faire évoluer mon poste vers un poste mixte auquel s’ajoute à présent des tâches d’encadrement. La diversité et la qualité du contenu de la formation, ainsi que des intervenants me permettent aujourd’hui d’assurer ces fonctions en toute sécurité, autant sur le plan technique que pédagogique. En résumé, je dirais que cette formation s’inscrit parfaitement dans une démarche de professionnalisation de l’encadrement du Tir sportif et des clubs qui en proposent la pratique. Je remercie vivement l’équipe organisatrice pour l’accompagnement dont les stagiaires ont bénéficié tout au long du cursus, notamment Élodie Cottin et Stéphanie Tirode qui ont relevé le défi de mener cette certification à bien, malgré les protocoles sanitaires imposés par la crise COVID. »

Jean-Philippe Cloitre, certifié en juin 2019 : « J’ai suivi avec beaucoup d’intérêt cette formation très enrichissante. Elle m’a permis de structurer ce que je faisais auparavant, notamment au travers du système « Cibles Couleurs », et m’a donné l’opportunité de découvrir ou de perfectionner mes connaissances des autres disciplines de la FFTir. Je tiens ici à remercier les intervenants pour la qualité de leurs prestations. Je remercie tout particulièrement Pierre Philip pour sa gentillesse, et mon tuteur Hervé Carratu pour sa patience et son implication. Je ne peux que recommander cette formation à tous ceux qui souhaitent acquérir ou parfaire leurs connaissances techniques afin de devenir des formateurs de qualité. »

France Souchon, certifiée en juin 2019 : « La formation CQP « Moniteur de Tir sportif », même si elle s’appuie pour partie sur le contenu de la formation initiateur permet d’aller plus loin, tant sur l’aspect des savoirs, de la technique que de la pédagogique. La mise en pratique sur le pas de tir de toutes les disciplines et épreuves, abordées en Initiateur, comble les lacunes et/ou renforce les acquis. La plateforme de formation à distance est une aide à l’apprentissage, ou tout au moins à la recherche d’informations, non négligeable, et le stage en alternance en club renforce les acquisitions sur le terrain. L’atout majeur de ce diplôme, au-delà de l’aspect formatif, est qu’il permet d’enseigner contre rémunération. »