CLASSIFICATION

DOSSIER DE CLASSIFICATION

Sur le plan pratique, pour les athlètes n’ayant jamais passé l’examen physique au niveau de la WSPS, vous devez faire remplir par un praticien (médecin spécialiste en rééducation fonctionnelle, médecin du sport, kinésithérapeute) le dossier de classification ci-dessous et fournir les renseignements médicaux précis concernant les handicaps concernés (diagnostic, origine, comptes rendus d’examens, traitement en cours etc). Un certificat de non-épilepsie ou de stabilisation devra également être fourni lors de la classification médicale :

Tous ces renseignements devront être transmis sous pli cacheté à la Commission médicale de la Fédération Française de Tir, et seront insérés dans une autre enveloppe adressée à : Philippe QUENTEL – FFTir – 38, rue Brunel 75017 PARIS

Après examen du dossier par les classificateurs, la réponse vous sera adressée par courrier. Une fois la classification définie, l’athlète a la possibilité de participer aux différentes épreuves Para-tir de la FFTir selon les règles de la gestion sportive.

DÉFINITION

C’est le processus d’évaluation du niveau de la déficience d’un athlète pour le Tir sportif.

Pour s’assurer que les athlètes peuvent concourir dans un environnement équitable, compétitif et sécurisé, la classification, référencée par les personnes formées, regroupe les athlètes ayant une capacité sportive similaire résultant de leurs déficiences. De ce fait des groupes spécifiques sont créés selon le degré de limitation d’activité résultant de leur déficience :

  • SH1 (Pistolet) : Les athlètes ayant un handicap aux membres inférieurs et/ou amputés d’un membre supérieur ou inférieur.
  • SH1 (Carabine) : Les athlètes ayant un handicap aux membres inférieurs dans les épreuves Carabine.
  • SH2 (Carabine) : Les athlètes ayant une déficience d’un ou des membres supérieurs nécessitant un support dit « potence à ressort » et/ou des membres inférieurs, peuvent avoir un assistant de chargement (pour poser la carabine, la charger, la mettre en sécurité…). Cette assistance doit être précisée lors de la classification.
  • SG-S (Para-trap) : Les athlètes ayant un handicap aux membres inférieurs, mais aucune limitation fonctionnelle des membres supérieurs, nécessitant une position assise en fauteuil roulant.
  • SG-L (Para-trap) : Les athlètes ayant un handicap aux membres inférieurs, mais aucune limitation fonctionnelle des membres supérieurs, pouvant tenir une position debout.
  • SG-U (Para-trap) : Les athlètes ayant un handicap aux membres supérieurs, mais aucune limitation fonctionnelle des membres inférieurs, pouvant tenir une position debout.
  • VI : Déficients visuels – ces tireurs doivent passer un examen ophtalmologique et remplir un formulaire.
  • CLF « Classification française » : Tireurs dont le dossier médical ou la visite médicale complémentaire n’ont pas abouti à une classification officielle mais à juger qu’ils ne pouvaient également pas participer aux épreuves des « valides ».

Le statut des classifications est disponible sur le site internet :

Une telle classification doit être établie conformément aux règles contenues dans le Code National de Classification établi par le Comité Paralympique et Sportif Français, ainsi qu’aux « Classification Rules and Regulations » du World Shooting Para Sport.

Officiellement, une Classe Sportive ne peut être attribuée qu’après l’examen physique de l’athlète par un panel de classificateurs officiels. Provisoirement, une « classification temporaire » peut être envisagée, en fournissant un dossier médical permettant d’apprécier sur pièces l’éligibilité des handicaps. Un statut N (Nouveau) sera attribué, devant être confirmé lors d’un examen physique par le panel de classification pour pouvoir obtenir un classement officiel à partir des championnats de France.

PARA-SPORT

Nous vous partageons un lien d’un site internet qui a été complètement mis à jour et qui est disponible gratuitement. Ce site présente toutes les classifications des sports paralympiques d’été et d’hiver :